Ils cherchaient une vieille maison à restaurer . Ce jour de fin d'automne, ils la trouvèrent enfin . Une pauvre petite maison en lisière d'un pré, au bord d'un étroit chemin . Un toit de tuiles disparates, des murs de pierres recouverts à mi-hauteur d'un crépi beige puis gris et surmontés de pisé, percés de minuscules fenêtres aux volets verts .

Tout de suite, ils l'ont aimée .

Les travaux ont commencé deux mois plus tard: joints des pierres, peinture bleu-gris pour les volets, quelques baies pour faire entrer la lumière, tuiles harmonisées . Ils avaient décidé d'habiter sur place pour être à pied d'oeuvre dès le petit matin, installés dans une petite pièce au plafond bas, aux poutres noircies, encombrée des cartons du déménagement . Peu importe l'inconfort, ils vivaient leur rêve .

Un jour, sur le pas de la porte, une petite chatte au pelage de quatre couleurs attendait, immobile, elle regardait mais ne se laissait pas approcher, fière et craintive . Dans une soucoupe, ils lui ont donné miettes de jambon et eau fraîche .

Le lendemain matin, la soucoupe était vide et la chatte observait, cachée au pied de l'aubépine, sauvage mais là! Quelques jours plus tard, elle osait pénétrer dans la maison et même se laisser toucher le dos . Alors commença entre eux et celle qui devint leur Minouche, Minette, Minouchette, une belle et tendre histoire .

Elle disparut quelques semaines plus tard. Ils l'ont cherchée partout, sur tous les tons l'ont appelée, ont cru la voir entre les herbes, entendre son cri dans les cris des corbeaux . Vainement .

Au soir du huitième jour de sa disparition, comme une fusée, par sa chatière bleue, elle se précipita dans la cuisine, grimpa sur les meubles et vint se frotter, affamée, câline, contre eux soulagés et émus .

Après deux mois durant lesquels elle s'arrondit, la chatte donna naissance à trois adorables chatons, tous différents, un gris, un tigré et une petite boule de poils anthracite et blancs aux yeux bleus . Une grande curiosité, une bouffée d'émotions pour eux, d'observer cette maman-chat tantôt débordée par ses trois petits patauds, goulus, agrippés à son ventre, tantôt les appelant d'un très doux miaulement pour les rassembler et les emmener entre ses pattes vers le beau coussin acheté pour l'occasion .

Pour être sûrs que les fugues ne se reproduiraient plus, ils l'ont un jour, confiée au vétérinaire de la petite ville voisine . Dans la maison bleue, ils attendaient tranquillement de pouvoir aller la rechercher .

Le téléphone sonna .
Le cabinet du vétérinaire .
A son réveil, la petite chatte avait réussi, nul ne saura jamais comment, à sortir de sa cage et à s'enfuir .
Ils ne l'ont jamais revue .

La maison bleue a été vendue .

{mp3}Maxime_Le_Forestier___San_Francisco{/mp3}

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Contacts et inscriptions: 
12, BD DE LA LIBERATION
05000 GAP


 Onglet  "s'inscrire"
ci-dessus 

ou le mail
academio05@gmail.com

ou appeler le
06 75 08 78 32

Connexion

Identifiez-vous
ou enregistrez un nouveau compte


Copyright © 2021 academio05.fr - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Mentions légales|  Site réalisé par CFG MEDIAS06 et hébergé par OVH |